Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 33 le 10.04.17 21:03
Statistiques
Nous avons 87 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Els Segadors

Nos membres ont posté un total de 3921 messages dans 752 sujets

Les machines débridées ... légales ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les machines débridées ... légales ou pas ?

Message  Misterfax le 31.03.17 10:33



Assurance : les risques du débridage
Quelles sanctions pour les motos débridées ? En cas d'accident ?
Depuis 2016, le bridage à 100 chevaux a été supprimé en France pour toutes les motos certifiées Euro4 ainsi que pour les modèles certifiés Euro3 et dotés d'un système ABS. Pour autant, il n'est toujours pas autorisé de rendre sa puissance d'origine à un deux-roues qui ne satisferait pas tous ces critères.

Que risque-t-on à rouler avec un véhicule débridé ?
Et comment se comportera l'assurance en cas d'accident ?

Le bridage des motos en France
Pendant plus de trente ans, la France a limité la puissance des motos à un maximum de 100 chevaux. Dans le cadre de l'harmonisation des règlements européens, cette loi a été abrogée en 2016 pour toutes les machines neuves homologuées selon la norme Euro4. L'abrogation a également été étendue à tous les deux-roues Euro3 équipés de l'ABS. Mais pour toutes les autres motos bridées à 100 chevaux depuis 1985, le débridage reste illégal.

Cette mesure de bridage ne concerne toutefois que les machines évoluant sur route et il est tout à fait légal d'utiliser une machine débridée sur circuit, à condition de ne pas se rendre sur la piste à son guidon.

Les peines pénales
Il faut savoir que toute modification du véhicule destiné à faire augmenter la puissance du moteur au-delà du seuil règlementaire est strictement interdite. Pour chaque élément modifié sur son véhicule, un motard risque une contravention de troisième classe, dont le montant peut s'élever jusqu'à 450 euros.

Le dispositif destiné à débrider le véhicule peut être saisi. S'il est déjà installé sur le véhicule, alors la moto peut-être immobilisée ou même confisquée.

Le risque est surtout majeur en cas d'accident. Car dans le cas d'un accident de la route avec un véhicule débridé illégalement, le conducteur est passible de très lourdes sanctions pouvant atteindre 75.000 euros d'amende et 5 ans de prison, sans compter le fait d'être obligé de payer toute sa vie pour les dégâts occasionnés et encore plus s'il y a du corporel.

Les sanctions liées à l'assurance
Par ailleurs, l'assureur du véhicule pourra également se retourner contre le propriétaire si le débridage n'est pas mentionné dans la souscription au contrat. L'assurance peut alors estimer qu'il s'agit d'une fausse déclaration et entrainer la nullité du contrat. L'assuré devra alors s'acquitter de toutes les indemnités perçues depuis le début du contrat et ne sera bien entendu pas couvert pour l'accident si sa responsabilité est engagée. C'est toutefois à la charge de l'assurance de prouver que la machine était débridée. Mais les experts cherchent ce "détail" quand les enjeux financiers interviennent.

Toutefois, l'omission ou la déclaration inexacte n'entrainera pas de nullité si l'assuré est "de bonne foi". Dans ce cas, l'assureur pourra n'indemniser qu'une partie des victimes et laisser le reste à la charge du conducteur du véhicule débridé.

Enfin, dans le cas où l'on achète un véhicule débridé d'occasion, il est possible de demander l'annulation de la vente pour défaut de conformité, que la vente ait eu lieu avec un professionnel ou un particulier.

_________________
ou
parfois les deux,
mais surtout être moi !
avatar
Misterfax

Messages : 1355
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 52
Localisation : Chambly (60)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum